Vent d’expulsion et solidarité à Dieppe

Passeurs d'hospitalités

Déjà à l’époque du Centre de Sangatte, ouvert de 1999 à 2002, des exilé-e-s essayaient d’entrer au Royaume-uni à partir d’autres ports que Calais, de manière occasionnelle. Avec l’augmentation progressive du nombre d’exilé-e-s à la frontière à partir de l’automne 2013, ces lieux de passage occasionnels sont devenus progressivement les lieux de campements plus ou moins permanents. Dès l’été 2014 des élus et des médias locaux s’étaient fait l’écho de la situation.  La destruction progressive du bidonville de Calais entraîne une dispersion plus grande des exilé-e-s sur le littoral et en amont sur les autoroutes, mais aussi une crispation de la part des politiques locaux, en France comme un Belgique (voir ici, ici, ici et ).

C’est le cas à Dieppe (https://goo.gl/maps/T1NcgSToQTU2), port qui offre peu d’opportunités de passage avec trois ferries par jour (http://www.ferries.fr/dieppe_newhaven.html). Les présidents des conseils régional et départemental (de…

View original post 76 more words

Advertisements
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s