L’Etat ferme les yeux sur l’exploitation des sans-papiers

Solidarité Ouvrière

lundi 22 juin 2015, La Libre.be

Le rapport annuel 2014 de l’Organisation pour les travailleurs immigrés clandestins (Orca) pose un bilan accablant: les travailleurs sans papiers ont des droits sociaux mais éprouvent toutes les peines à les faire respecter. En dix ans, sur les 102 plaintes introduites par l’Orca auprès du Contrôle des lois sociales (fédéral), seuls six dossiers (soit 8,5% des cas) ont permis à un travailleur de récupérer de l’argent, rapporte Le Soir lundi.

L’Orca documente des cas de patrons fraudeurs à répétition, actifs dans l’Horeca, la construction et le nettoyage. Selon le coordinateur de l’association, Jan Knockaert, “l’Etat n’est pas complice, mais il ignore la matière et n’a pas envie de l’investir”.

Pol Neuville, directeur régional à l’inspection sociale, nuance: “Quand l’Orca nous contacte, le problème est que souvent, il n’y a pas de contrat et que les travailleurs ne sont plus en service”.

Dans son…

View original post 13 more words

Advertisements
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s